Last Updated on 22 février 2022 by Bois et matières


Le parquet massif est-il toujours un gage de qualité

Dans l’esprit collectif il est évident que le parquet massif reste une référence toutefois est-ce encore la réalité en 2022 ? Nous allons répondre à cette question.

Parquet massif ou le poids des traditions

Le parquet massif est synonyme de qualité, de robustesse et de longévité. Une croyance qui va chercher sa source dans la pure tradition française ou le parquet massif faisait référence à un artisanat d’exception qui sublimait des ensembles architecturaux uniques au monde. Versailles en est l’exemple parfait avec un sol d’une telle beauté qu’il a donné son nom au produit lui-même. Le panneau de Versailles est ainsi devenu le symbole d’un savoir-faire sans pareil.

l’émergence du parquet contrecollé

Nous pourrions multiplier les exemples mais cela ne répondrait pas avec franchise à la question posée dans le titre. Oui le parquet massif est un produit de qualité mais au regard de quel critère ? Sa durée de vie, son origine, son aspect ? La réponse à la question n’est pas si simple surtout depuis l’apparition du parquet contrecollé. Un produit transformé, plus technique qui a su gagner en stabilité, en facilité de mise en œuvre tout en gardant l’aspect d’une planche de bois massive.


L’industrie française du parquet massif se porte bien

À l’heure de la mondialisation et de la délocalisation, cette tradition séculaire dont nous avons parlé précédemment, permet à la France de conserver une véritable industrie du bois. En 2018, La valeur de la filière bois en France s’élevait à 26 milliards d’euros, soit 1,1% du PIB. Pour information, l’ensemble de l’industrie française représente 12,7% du PIB (source : Fibois France). Avec 16,7 millions d’hectares, la France possède une ressources forestière importante et compte toujours de très nombreuses entreprises, exploitants forestiers, scieurs, parqueteries, qui se transmettent la plupart du temps dans les familles et qui contribuent au maintien et au développement de ce secteur d’activité. Disons-le clairement, il est très facile aujourd’hui d’acheter un parquet made in France. Cocorico !


Quel format pour un parquet massif

Continuons notre raisonnement. Nous souhaitons nous inscrire dans la tradition. Nous sommes fiers de pouvoir acheter français alors quel format de lames pouvons-nous trouver sur le marché. 

Le plus simple est de les classer par épaisseur

10mm : produits de rénovation par excellence 

Il s’agit la plupart du temps de « planchettes » en chêne ou de parquets damiers communément appelés mosaïques. Ces produits sont bruts et doivent impérativement faire l’objet d’une finition sur chantier. En 10mm la largeur des produits n’excède que très rarement 70mm. Symbole d’une époque ce type de parquet massif revient à la mode à la faveur du retour en grâce des planchers a motifs comme le bâton rompu par exemple.

15 mm : Le parquet massif à coller

Le standard par excellence. Une planche de bois franc, usinée avec un système d’assemblage en rainure et languette. À la différence du 10mm, il peut être brut ou fini d’usine. La largeur généralement conseillée est 70, 90, 110, 130 ou 150 mm Au-delà de 150 mm il est déconseiller de le coller.

22mm : le traditionnel

Un parquet massif en 22mm d’épaisseur doit être impérativement cloué sur des lambourdes pour avoir une tenue optimale dans le temps. Les largeurs sont alors beaucoup plus libres et peuvent dépasser les 300mm.


Les principales finitions sur un parquet massif

Vous avez désormais fait un choix de plancher. Il s’agit à ce stade de décider de la finition que vous souhaitez y apporter. Sa couleur, son aspect de surface, sa brillance etc. L’un des éléments le plus importante qui va guider votre choix est sans aucun doute la mise en corrélation de la finition par rapport à son entretien. C’est donc ce point que nous allons plus particulièrement développer ici.

Le parquet verni

Qu’ils soient finis d’usine ou sur chantier, un parquet verni offre une protection optimale et demande très peu d’entretien. Une simple pièce humide et l’emploi d’un savon neutres suffit au nettoyage. Petite précision : vitrifier un parquet massif ne signifie pas forcément le rendre brillant ! Un verni peut être mat, extra mat, aspect huilé, satiné ou brillant. La tendance étant de donner au bois un aspect le plus naturel possible. Autre croyance ; un parquet verni n’est pas fragile et ne raye pas plus qu’une autre finition. La plupart des vernis utilisés aujourd’hui sur le marché sont des produits a fort trafic qui sont très résistants à l’abrasion et suffisent donc amplement à un usage résidentiel normal.

Le parquet huilé ou la théorie du buvard

Voyez le bois comme un buvard. Sa structure est poreuse. Ces micro cavités peuvent absorber les liquides ou des corps gras comme le ferait un buvard sur lequel vous renverseriez de l’encre. En huilant votre bois, vous le saturez. Vous le gorgez d’huile le rendant par la même totalement hermétique. L’huile vous apportera une finition très naturelle et offre un choix de couleurs quasi infini.

Le point négatif de cette finition est l’entretien. Pour faire simple, l’huile s’évapore. On parle de désaturation du bois. Il faudra donc nettoyer votre parquet avec des savons spécifiques enrichis en huile. L’emploi d’une huile d’entretien sera également obligatoire à des fréquences plus ou moins importantes suivant l’usage et l’usure constaté. Une cuisine ou un salon demandera bien évidement plus d’entretien qu’une chambre.

Le parquet vieilli

Le parquet massif de pars son importante couche de bois noble permet aux fabricants de le vieillir artificiellement pour lui donner un aspect de parquets d’Antan. Des marques d’impact, des chanfreins abimés, des traits de scie, des nœuds savamment rebouchés, creusés et patinés vont donner au bois un aspect de planches anciennes qui auraient traversées le temps. Cet aspect de surface reçoit la plupart du temps une finition huilé.


De multiples essences de bois mais une valeur sûr…

Le chêne ; Roi de nos forêts

L’essence de bois la plus communément utilisés est le chêne. La production française annuelle est de presque 4 millions de m3. Avec une telle quantité de bois, il n’est pas étonnant que l’offre de parquet en chêne soit si importante. Le chêne autorise toutes les finitions et tous les aspects possibles. Ce bois stable, mi-dur convient totalement à l’usage du parquet massif dans l’habitat.

Autres feuillus domestiques, exotiques et résineux

Les parquets massifs en hêtre, châtaigner ou frêne font également partis de la tradition française tout comme le pin, le sapin ou le mélèze. L’utilisation de ces essences fait appel la plupart du temps à une attache régionale et à la proximité d’industrie qui les travaillent encore.

Enfin nous pouvons parler de bois plus spécifiques que l’on peut trouver en parquet massif comme le Cerisier, merisier, noyer et autres essences plus exotiques comme le Merbau, l’Iroko, le Teck, le Doussié etc.


Parquet massif et écologie

Faire le choix d’un parquet pour habiller son sol est par nature un choix éco responsable dans la mesure où il s’agit d’un produit renouvelable.

Il est important de s’assurer tout de même qu’ils soient labélisés comme provenant de forêts gérées de façon durable et ne participent pas à une déforestation massive et irraisonnée. 

Son mode de fabrication, son transport rentre également en ligne de compte. 

Choisir un parquet massif est un geste écologique fort dans la mesure ou une planche de bois franc à l’instar des parquets contrecollé qui sont des mille feuilles de couches de bois collées entre elles ne dégagerons que très peu de COV de type formaldéhyde benzène ou trichloréthylène.

 Enfin, la possibilité d’acheter un parquet massif français dont les bois a été planté, a grandi et a été transformé en France fait de ce produit le meilleur choix possible


La pose dans les règles de l’art

La pose d’un parquet massif est beaucoup moins accessible au simple bricoleur ou au professionnel non spécialiste. 

Les planches en 10 et le 15mm sont collées . Celles en 22mm sont clouées. Ici pas de de pose flottante, pas de sous couches, pas de clips mais une mise en œuvre beaucoup plus longue et technique.

La matière elle-même impose des attentions particulières. Un parquet massif devra par exemple être stocké dans les pièces de pose plusieurs jours à l’avance afin qu’il puisse atteindre une hydrométrie d’équilibre. L’humidité du sol, l’hydrométrie de la pièce pendant et après la pose auront également une importance capitale et devront être mesurées avec des outils très spécialisés. Tout ceci nous emmène directement au paragraphe suivant sur la nécessité de faire appel à un professionnel aguerri qui saura poser correctement votre parquet massif.


Faites appel à un professionnel 

La pose d’un parquet massif est une spécificité importante du métier de parqueteur. On ne s’improvise pas poseur de parquet. Si nous voulions être ironique nous vous dirions que nous n’avons jamais vu un professionnel du bois faire de la peinture, de la maçonnerie, de l’électricité ou de la plomberie et pourtant aujourd’hui la réciproque est vrai. En posant ce type de produit en dehors des règles de l’art, vous vous exposez à de réelles et graves déconvenues.

en apprendre plus : Trouver le meilleur poseur de parquet en 6 questions

Un point important ; Tous les professionnels doivent posséder un contrat en garantie décennale couvrant la réalisation de leurs ouvrages. Une décennale pour la pose d’un parquet massif collé ou cloué est très cher. Théoriquement elle ne peut être délivrée qu’à des spécialistes pouvant justifier soit de qualifications précises (exemple en étant maitre artisan) soit d’un certain nombre d’années d’expériences dans la pose de revêtements bois. Autant dire que l’immense majorité des entreprises de second œuvre ne possèdent pas cette garantie. Bien souvent seule la couverture de la pose flottante entre dans leur contrat.


Méfiez-vous des vices cachés

l’origine des bois

Rien de ressemble plus à un parquet massif qu’un autre parquet massif. Cependant, n’oubliez jamais que le bois est un produit naturel et vivant. Son origine, la façon dont il a été travaillé, usiné, l’environnement dans lequel il est utilisé sont autant d’éléments qu’il faudra prendre en compte. Encore faut-il disposer de ces informations

La nature des sols, la variété de l’essence & la vitesse de croissance ont un effet important sur l’esthétique des produits finis mais également sur leurs propriétés intrinsèques comme la résistance ou la stabilité.

La façon dont on coupe le bois à également une importance considérable dans sa stabilité future. Le sciage et le savoir-faire de l’industriel vont être déterminant dans la qualité des futurs produits finis. 

Le séchage des bois

L’un des éléments le plus important est sans aucun doute le séchage. On parle de séchage mais il s’agit en vérité d’une stabilisation de l’hydrométrie afin de trouver son point d’équilibre dans un environnement donné. Par exemple le pourcentage d’humidité d’un parquet massif dans un environnement standard se situe entre 8% et 12%. 

Dans ce paragraphe nous vous parlons de vices cachés. Il s’agit de la bête noire des vendeurs lorsqu’ils vendent un parquet massif. Très peu connaissent les normes ou n’ont simplement pas les informations des fabricants qui leur permettraient de parfaitement garantir le produit à leurs clients

Les conséquences peuvent être importantes ; gonflement ou rétrécissements des lames avec effet de tuilage. Apparition de gerces ou fissures etc.

La pose d’un parquet massif ne permet pas de retour en arrière. Certes, dans certain cas il sera toujours possible de décoller un parquet. Attendez-vous dans ce cas à engager d’importants travaux de second œuvre. Le parquet cloué quant à lui est également très difficilement remplaçable. Dans la mesure ou l’ensemble des niveaux aurons été définis par l’épaisseur du parquet et de la lambourde sur laquelle il aura été cloué


Des conditions d’utilisations exigeantes

Nous l’avons vu plus haut, le parquet massif demande que l’on y porte une certaine attention. Nous avons parlé d’équilibre du bois par le séchage mais pour que cet équilibre s’opère il est important que le taux moyen d’humidité dans l’air de votre domicile se situe entre 40% et 70%. Avec un parquet massif qu’il soit collé ou cloué, attention aux variation importantes de températures et d’humidité.

Il faut également faire attention à la manière dont le parquet est entretenu. Gare aux humidifications trop importantes sous peine de tuilage des lames.